La photographie américaine, 1958-1981, Gilles Mora

Photographie documentaire et marginalité

En 1971 paraît un livre de photographies dont on n'a pas suffisamment mesuré toute l'importance. Il s'agit de Tulsa réalisé par un jeune photographe alors pratiquement inconnu, Larry Clark. L'ouvrage est publié par un autre jeune photographe à l'intelligence visuelle affûtée, Ralph Gibson, fondateur en 1969 d'une petite maison d'édition qu'il dirige, Lustrum Press. Tulsa est précédé d'un court texte introductif, dans lequel Clark expose sobrement son projet : « Je suis né en 1943 à Tulsa, Oklahoma. J'ai commencé à consommer des drogues amphétamines à l'âge de seize ans. Pendant trois années consécutives, mes amis et moi nous nous sommes piqués quotidiennement, puis j'ai quitté la ville. Mais, au cours des années qui suivirent, j'y suis toujours revenu. Une fois que vous avez planté la seringue, impossible de vous arrêter.»

001.jpg

Les cinquante et une images qui composent le livre - photographies ou photogrammes de petits films d'amateur réalisés par Clark - constituent l'ouvrage le plus important depuis les Américains de Frank, et d'une autre radicalité. Le sujet même (la drogue, le sexe), l'identification d'une ville paisible du Middle West à la dérive délinquante de ses adolescents, la façon brutale et directe de photographier d'un point de vue qui est celui, non pas d'un témoin, mais de l'acteur, l'absence de distance du photographe, protagoniste actif de ce qu'il photographie, et donc déliquant lui-même, feront de Tulsa un livre secret, aux résonances fortes.

S'y mêlent la noirceur photographique de W. Eugene Smith (l'une des référence de Clark), le style spontané de Frank et une tendresse profonde pour les compagnons en marginalité du photographe. Ceux-ci n'appartiennent en aucune façon au milieu new-yorkais artiste et chic de la drogue, mais constituent bien la réalité quotidienne d'une Amérique rurale et profonde que l'on voudrait croire à l'égard des exactions condamnées. Oubliant toute distance documentaire, la photographie fournit ici l'équivalent d'une chronique autobiographieque sans précédent, sans la moindre compromission ou posture commerciale, ou tout autre alibi faussement artistique. En 1983, Larry Clark fera paraître, toujours chez Lustrum Press, un autre ouvrage encore plus choquant, Teenage Lust, plus explicitement sexuel, suite photographique à Tulsa, autobiographie brûlante de ses années adolescentes et de ses démêlés avec la police.

La photographie américaine de 1958 à 1981 : The Last Photographic Heroes de Gilles Mora - Editeur : Seuil (18 octobre 2007)- ISBN-10: 2020931389 - ISBN-13: 978-2020931380


Fatal error: Call to undefined method Grav\Common\Browser::isHuman() in /homepages/6/d353288196/htdocs/user/plugins/admin/classes/popularity.php on line 52